Question du 8 novembre 2016 sur l’abattage des vaches gestantes

Question N° : 100428
Type de question : Question écrite
M. Vincent Ledoux attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte- parole du Gouvernement sur l’abattage des vaches en gestation.

Le jeudi 3 novembre 2016, une association de défense des animaux a publié une vidéo filmant les conditions de mort des vaches en gestation dans le plus grand abattoir municipal de France. Les veaux sont alors placés à l’équarrissage après avoir été arrachés du ventre de leur mère. Aujourd’hui, plus de 1 750 000 vaches sont abattues en France, parmi elles figurent 200 000 vaches gestantes. Le quotidien Le Monde précise que cette pratique est légale. Or, comme le souligne Allain Bougrain-Dubourg, cette même pratique a suffisamment choqué un employé de l’abattoir pour qu’il décide de filmer et d’assumer ses révélations à visage découvert. Par ailleurs, depuis 2015, les animaux ont été reconnus par le législateur comme « des êtres vivants doués de sensibilité ». Cette pratique est juridiquement incohérente avec les dispositions législatives précitées. Aussi, il souhaite connaître les intentions du Gouvernement afin d’interdire l’abattage des vaches gestantes.